L'alimentation durable : L'impact de l'alimentation sur l'environnement

6 minutes de lecture

Mis à jour le: 14 Déc 2020

Parmi ces émissions, l’agriculture représente 82% d’entre elles (les parts verte, jaune et orange dans le graphique ci-dessous) .

Image of Les émissions de gaz à effet de serre issues de la chaîne de production alimentaire

Les émissions de gaz à effet de serre issues de la chaîne de production alimentaire

D’où proviennent ces émissions ?

L’agriculture demande énormément d’énergie : pour faire fonctionner les machines, stocker les récoltes, héberger le bétail, et fabriquer les produits chimiques qui sont utilisés pour stimuler la croissance des plantes (comme les engrais) . La plupart de cette énergie vient de la combustion de carburants fossiles, qui libère du dioxyde de carbone (CO₂) dans l’atmosphère .

Mais ce n’est pas tout ! Le simple fait de créer des espaces de culture représente presque le quart des émissions de la chaîne de production ! Pourquoi ?

En plus du CO₂, l’agriculture produit également du protoxyde d’azote (N₂O) et du méthane (CH₄), des gaz à effet de serre entraînant un réchauffement encore plus fort que le CO₂ . D’où viennent ces émissions qui ne sont pas du CO₂ ? Observons l’image ci-dessous :

Image of Les émissions autres que le CO₂ dans l’agriculture

Les émissions autres que le CO₂ dans l’agriculture

En plus de ces émissions, l’agriculture représente 70% de la consommation d’eau douce dans le monde et occupe 50% de la surface habitable de la Terre . Elle est responsable de 80% de la déforestation dans le monde , et les produits chimiques utilisés en agriculture polluent les écosystèmes et tuent la faune locale (pour plus d’informations, voir les Cours avancés) .

Image of La dégradation des sols

La dégradation des sols

D’ici 2050, la population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards et la production de nourriture devra augmenter de 50 à 100% . Mais comment atteindre cet objectif alors que l’agriculture met déjà à rude épreuve nos ressources et notre planète ?

Pouvons-nous produire suffisamment de nourriture de manière durable ?

Pour nourrir durablement notre population croissante, nous aurons besoin de produire plus de nourriture pour une surface donnée . Autrement dit, nous devrons augmenter les rendements des cultures.

Image of Augmenter les rendements des cultures

Augmenter les rendements des cultures

Aujourd’hui, les rendements des cultures sont de seulement 20 à 80% tout au plus. Pourquoi ?

  • La température et les ressources en eau
  • Les organismes nuisibles, les mauvaises herbes et les maladies
  • La qualité des sols

Les agriculteurs utilisent d’importantes quantités d’engrais, de pesticides, et d’eau pour minimiser ces problèmes. Mais peut-on les résoudre sans entamer nos ressources ?

Comment rendre l’agriculture plus durable ?

La qualité des sols est très variable au sein d’un même champ, à la fois spatialement et en fonction des saisons . L’agriculture de précision utilise des technologies pour mesurer cette variabilité et s’y ajuster. En étudiant la composition des sols, l’utilisation d’eau, d’engrais et de pesticides peut être optimisée pour maximiser les rendements des cultures, tout en minimisant les déchets et les atteintes à l’environnement .

Des exemples de ces fascinantes technologies sont disponibles dans la version « Avancée » de ce cours – n’hésite pas à y aller faire un tour !

Image of L’agriculture de précision

L’agriculture de précision

Plutôt que d’utiliser des technologies coûteuses, ne pourrions-nous pas laisser la nature faire le travail ?

Toute la matière biologique dans les sols, vivante ou morte, est appelée la matière organique .

Augmenter la matière organique dans les sols sera essentiel pour augmenter leur qualité :

Image of Les avantages de la matière organique des sols

Les avantages de la matière organique des sols

Des systèmes plus diversifiés nécessitent moins d’apports extérieurs, sont plus productifs et produisent moins de déchets . Prenons un exemple.

En agroforesterie, les cultures (et parfois l’élevage) cohabitent avec des arbres sur le même terrain . Pourquoi est-ce si bien ?

Image of L’agroforesterie

L’agroforesterie

En plus d’augmenter les rendements des cultures, ces systèmes diversifiés stockent plus de carbone, donc plus de CO₂ présent dans l’atmosphère est absorbé !

Conclusions

À l’évidence, les méthodes agricoles traditionnelles doivent changer. Des solutions tant naturelles que technologiques sont nécessaires pour augmenter les rendements des cultures tout en réduisant les déchets et le recours à nos ressources. Mais ne pourrions-nous pas améliorer les cultures elles-mêmes ?

Tu as peut-être entendu parler des OGM. Alors qu’ils ont mauvaise réputation, ils sont en fait très utiles pour arrêter le changement climatique . Pour savoir pourquoi, tu peux lire la version « Avancée » de ce cours !

Jusqu’à présent, nous avons vu comment rendre les cultures plus durables. Mais elles ne représentent que 27% des émissions de la chaîne de production de nourriture . Qu’en est-il des 73% restants ?

Chapitre suivant