Le climat futur : Comment le climat va-t-il changer exactement ?

18 minute read

Mis à jour le Wed Mar 03 2021

Dans le dernier chapitre, nous avons vu comment le changement climatique réchauffe notre planète. Mais quelles sont les conséquences prévisibles du réchauffement planétaire, selon toi?


Toutes ces choses se produiront sur une planète plus chaude, et il y a aussi le risque de franchir des points de basculement climatiques.

Tant de sujets à couvrir ! Regardons d'abord les changements dans les précipitations.

Comment les précipitations changeront-elles à l'avenir ?

Augmentation de la pluie avec le réchauffement climatique

L'intensité des pluies, c'est-à-dire la quantité de pluie tombant à un moment donné dans une région, augmentera. En fait, les preuves suggèrent que pour chaque 1 °C de réchauffement planétaire, de fortes pluies (plutôt que de la bruine) pourraient se produire à une fréquence de 5 à 10% plus élevée. Par conséquent, une plus grande partie des régions terrestres sera exposée à de plus grands risques d'inondation.

Mais certains endroits ne seront-ils pas plus secs ? Oui, en effet! Selon les prédictions, les changements de précipitations devraient être inégaux de sorte que certaines régions deviendront plus humides, d'autres deviendront plus sèches, et certaines changeront à peine.

Cela est en partie dû au fait que certaines parties de l'atmosphère se réchaufferont plus que d'autres, et pourront ainsi contenir plus d'eau.

Il y aura également des changements dans la configuration du flux de l'air dans l'atmosphère qui changera la façon dont l'eau est distribuée à travers le globe.

Globalement, les régions terrestres éloignées de l'équateur deviendront plus humides, tandis que les régions terrestres plus proches de l'équateur deviendront plus sèches si elles sont déjà sèches, et plus humides si elles sont déjà humides!

Plus sec et plus humide

Cela signifie que certaines régions recevront moins de précipitations, augmentant ainsi la probabilité des sécheresses. De plus, dans un monde plus chaud, la gravité des sécheresses est susceptible de s'intensifier.

Si le réchauffement climatique dépasse 2 °C, on prévoit davantage de sécheresses dans les régions de la Méditerranée, du sud-ouest des États-Unis et de l'Afrique australe.

Cela pourrait sérieusement affecter la capacité de tous les habitants de ces régions à avoir accès à suffisamment d'aliments sains et nutritifs. Ceci est dû au fait qu'il est plus difficile de faire pousser des cultures sur un sol asséché.

Les sécheresses menacent la sécurité alimentaire

Comment le réchauffement climatique cause-t-il l'élévation du niveau de la mer ?

Depuis quelques milliers d'années, le niveau de la mer est stable, mais depuis 1901, le niveau moyen de la mer dans le monde a augmenté de 19 centimètres.

Selon toi, qu'est-ce qui cause l'élévation du niveau de la mer ?


Causes de l'élévation du niveau de la mer

Ces immenses zones de glace qui reposent sur la terre ferme sont appelées calottes glaciaires. Il existe deux calottes glaciaires dans le monde, une au Groenland et une en Antarctique.

Au cours des dernières décennies, le réchauffement climatique a provoqué la fonte et le rétrécissement de certaines parties des calottes glaciaires. Par conséquent, l'eau autrefois stockée sur terre se répand maintenant dans l'océan.

D'un autre côté, la fonte des icebergs ne contribue pas du tout à l'élévation du niveau de la mer parce que l'eau supplémentaire remplace simplement la glace dans l'espace qu'elle remplissait avant.

Depuis 2006, la fonte des calottes glaciaires a fait monter le niveau de la mer de 1,8 millimètre par an. C'est une contribution encore plus importante que la dilatation, qui a provoqué une augmentation de 1,4 millimètre par an au cours de la même période.

Comment le niveau de la mer évoluera-t-il à l'avenir ?

Le graphique ci-dessous présente l'éventail des prévisions possibles pour l'élévation du niveau de la mer.

Prévisions d'élévation du niveau de la mer

D'ici 2100, s'il n'y a pas de changement du côté des politiques climatiques, le niveau de la mer devrait augmenter de 15 millimètres par an, et de plusieurs centimètres par an d'ici 2200!

Pour aggraver les choses, si les calottes glaciaires du Groenland et de l'Antarctique perdent trop de glace, elles franchiront un point de basculement, ce qui finirait par produire une élévation du niveau de la mer de plus de 7 mètres!

Mais prenons un peu de recul.

Qu'est-ce qu'un point de basculement et pourquoi sont-ils si importants ?

Imagine que tu fais rouler une balle vers le haut d'une colline. En montant la colline, si tu pousses légèrement la balle, elle te reviendra simplement entre les mains.

Cependant, une fois que tu fais rouler la balle au-delà du sommet de la colline, elle continuera à rouler et tu la perdras. Ici, le sommet de la colline est le « point de basculement » ; à ce moment-là, si tu donnes une toute petite poussée supplémentaire à la balle, elle roulera très loin et ne s'arrêtera pas !

Balle sur le point de basculement de la colline

Normalement, les systèmes de notre Terre se comportent de la même manière que la balle au bas de la colline : Si nous leur donnons un petit coup de pouce en les changeant légèrement, ils finiront par revenir à leur état naturel. Cependant, si nous appliquons trop de changements à notre système terrestre, en augmentant la température par exemple, la balle se déplace vers le sommet de la colline. Ainsi, toute petite poussée supplémentaire provoquera un changement énorme et irreversible. C'est ce qu'on appelle un 'point de basculement '.

Une fois franchi, un point de basculement est irréversible car il est impossible de simplement revenir à l'état d'origine en annulant les changements qui ont déjà eu lieu. Celui-ci déclenche un changement inévitable qui peut être soudain et immédiat, ou peut être retardé et se produire des années dans le futur.

Qu'est-ce qui pousserait les calottes glaciaires du Groenland et de l'Antarctique à franchir leur point de basculement ?

Les calottes glaciaires du Groenland et de l'Antarctique franchiront un point de basculement lorsque la zone de glace fondue deviendra si large qu'il sera impossible d'empêcher le reste de la calotte glaciaire de fondre aussi.

La calotte glaciaire du Groenland s'en rapproche, car à mesure qu'elle fond, elle se déplace vers des zones plus basses. Par conséquent, le taux de la fonte s'amplifie, puisque l'air au niveau des terres est plus chaud.

Rétroaction de la fonte des calottes glaciaires

Si les calottes glaciaires du Groenland et de l'ouest de l'Antarctique franchissent leur point de basculement, il faut s'attendre à plusieurs mètres d'élévation du niveau de la mer dans les centaines d'années à venir.

Quand le Groenland et l'Antarctique franchiront-ils ce point de basculement ?

En général, il y a peu d'accord sur le fait que des points de basculement seront franchis avant 2100 en raison du manque de données et de la difficulté des modèles climatiques à représenter ces processus.

Comment devrions-nous améliorer les prévisions selon toi ?


Bien que les meilleurs modèles climatiques actuels puissent prendre en compte de nombreux changements brusques du climat, certains processus sont encore inexpliqués.

Par conséquent, alors que certains scientifiques affirment que les températures médianes à la surface du globe devraient augmenter d'au moins 2 °C, d'autres disent qu'un réchauffement de 1,5 °C est suffisant pour pousser les calottes glaciaires au-delà d'un point de basculement ; ce dernier se produira probablement d'ici 2030! En fait, certains pensent que nous avons déjà franchi les points de basculement des calottes glaciaires, et sinon nous en sommes « dangereusement proches ».

Est-ce que tout ira bien si nous ne franchissons pas ce point de basculement ?

Même si nous arrivons à limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C, et qu'aucun point de basculement n'est franchi, l'élévation du niveau de la mer se poursuivra. En fait, même si la quantité de gaz à effet de serre dans notre atmosphère restait constante à partir de maintenant, le niveau de la mer continuerait d'augmenter pendant des centaines, voire des milliers d'années.

Ceci est dû au réchauffement différé : L'eau de mer a besoin de beaucoup plus d'énergie et de temps pour se réchauffer que la terre ou l'atmosphère.

Réchauffement différé des océans

Conclusion

L'élévation du niveau de la mer, les inondations et les sécheresses présenteront un risque énorme pour la santé humaine, l'approvisionnement alimentaire, les bâtiments, les transports, la faune et la flore.

De plus, des scientifiques influents dans le domaine des points de basculement ont déclaré que nous devrions viser à maintenir un réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C pour éviter de franchir des points de basculement. (N'oublie pas que nous avons déjà réchauffé notre planète de 1,1 °C!).

Il est donc vital de ralentir le réchauffement climatique autant que possible.

Chapitre suivant