La sélection artificielle : Comment les agriculteurs améliorent la qualité des aliments

6 minutes de lecture

Mis à jour le: 14 Dec 2020

Depuis des milliers d’années, les agriculteurs modifient les caractéristiques des plantes et du bétail grâce à un processus appelé sélection artificielle .

Comment fonctionne la sélection artificielle ?

  1. Les agriculteurs sélectionnent des individus (futurs parents) qui possèdent les caractéristiques souhaitées pour les croiser ensemble.
  2. Ils choisiront ensuite les individus avec la meilleure combinaison de caractères, cette fois-ci dans la progéniture. Ce processus continuera sur plusieurs générations .
Image of La sélection artificielle

La sélection artificielle

Grâce à la sélection artificielle, les agriculteurs ont réussi à transformer des plantes et des animaux sauvages en cultures et en bétail, que nous consommons aujourd’hui.

Autrefois, les agriculteurs devaient se fier à l’apparence extérieure pour sélectionner les individus . Aujourd’hui, les agriculteurs utilisent des techniques scientifiques de sélection beaucoup plus efficaces . Avant de nous pencher sur ces techniques, regardons comment les caractéristiques se transmettent d’une génération à l’autre à l’échelle moléculaire.

Comment les caractéristiques sont-elles transmises d’un organisme à l’autre ?

Tout comme les humains, les plantes et les animaux héritent des caractéristiques de leurs parents. Elles sont inscrites dans leur ADN : une molécule que l’on trouve dans presque toutes les cellules vivantes .

Image of L’ADN et les gènes

L’ADN et les gènes

L’ADN est essentiellement un ensemble d’instructions, constitué d’une série de lettres moléculaires que l’on peut décomposer en plusieurs parties appelées gènes . Les instructions contenues dans ces gènes indiquent à la cellule comment fabriquer des protéines, qui sont les composants de base de tous les êtres vivants . L’ensemble des gènes d’un organisme est appelé le génome .

Chaque parent nous transmet la moitié de nos gènes . Cependant, la combinaison de gènes que l’on reçoit est aléatoire. Cela signifie que l’ADN est mélangé à chaque génération .

Image of Transmission d’ADN

Transmission d’ADN

Certaines caractéristiques sont contrôlées par de nombreux gènes différents, mais il se peut que nos parents ne nous les transmettent pas tous . Même si nous héritons de tous les gènes d’une caractéristique particulière, elle ne se développera pas forcément car nombreuses caractéristiques sont également influencées par notre environnement .

Alors comment la compréhension de l’ADN peut-elle être utile en agriculture ?

Comment les technologies modernes peuvent-elles améliorer la sélection artificielle ?

Les techniques de génétique actuelles permettent d’identifier le gène (ou les gènes) qui contrôle une caractéristique intéressante . Une fois identifié, le gène peut être suivi chez les descendants d’une plante ou d’un animal .

Image of La sélection artificielle assistée par marqueur

La sélection artificielle assistée par marqueur

Grâce à ces techniques, les chercheurs peuvent rapidement identifier les organismes qui possèdent de bons gènes, sans avoir à attendre qu’ils atteignent l’âge adulte et exhibent certaines caractéristiques . Cela est très utile pour suivre les traits difficiles à mesurer, comme la résistance aux maladies, ou ceux qui sont très fortement contrôlés par l’environnement .

Cette technique permet aussi d’identifier plusieurs gènes en même temps . Cela rend donc plus facile la sélection des caractéristiques contrôlées par plusieurs gènes différents, ou des organismes présentant une combinaison de différentes caractéristiques .

Cependant, même avec ces outils moléculaires, la sélection artificielle ne peut pas nous mener très loin.

Quelles sont les limites de la sélection artificielle ?

Dans la plupart des cas, une caractéristique ne peut être reproduite dans une population que si elle existe déjà au sein de l’espèce. Par conséquent, la sélection artificielle est limitée par la diversité génétique existante .

C’est l’une des raisons pour lesquelles il est important de maintenir la diversité génétique dans la nature : les caractéristiques observées chez les espèces sauvages peuvent être reproduites sur des plantes cultivées pour les aider à répondre aux changements des conditions climatiques .

Cependant, même si le gène d’une caractéristique souhaitée est présent dans une population et peut être facilement transmis de génération en génération, la sélection artificielle reste un processus lent car elle nécessite une sélection sur plusieurs générations .

Image of La sélection artificielle prend beaucoup de temps

La sélection artificielle prend beaucoup de temps

Il peut également être difficile de séparer les gènes désirés des gènes moins intéressants . C’est-à-dire que si un organisme hérite d’un gène désiré, il est très probable qu’il hérite aussi d’un gène moins désirable.

Conclusion

Depuis des milliers d’années, les agriculteurs tentent de contrôler l’ADN des cultures et du bétail pour améliorer leurs caractéristiques . Les techniques de génétique modernes ont rendu ce processus de sélection plus rapide et plus précis. Cependant, malgré ces progrès, la sélection artificielle reste un processus lent qui s’étend sur plusieurs générations.

Mais que se passerait-il si nous pouvions modifier l’ADN des cultures et du bétail sans avoir à attendre pendant les nombreuses générations de la sélection artificielle ? La réponse au prochain chapitre !

Chapitre suivant